Contrôle fiscal de son entreprise : comment le réussir ?

Source d’inquiétude pour beaucoup de chefs d’entreprise, le contrôle fiscal est pourtant un évènement tout à fait banal que toutes entreprises devront faire face.

En effet, toutes les entreprises vont être à un moment donné concernées par le contrôle fiscal, mais cela ne signifie pas pour autant lorsque le moment arrive qu’on est victime d’une dénonciation dans le but de nuire, car étant une procédure normale, mais peu fréquente, il sert surtout à vérifier les déclarations financières émises par une entreprise.

Toutefois, il est quand même utile d’être bien préparé lorsque cela se présente, car même si c’est un contrôle de routine, il vaut mieux être toujours averti et ce, pour éviter d’éventuels problèmes. Découvrez ici comment réussir le contrôle fiscal de son entreprise.

Etre attentif

Lorsque le contrôle fiscal est annoncé, le contrôleur envoyé par la Direction Générale des Finances Publiques va venir dans l’entreprise pour un premier rendez-vous et ce, pour prendre ses marques. Donc, à ce moment, il est utile d’être bien attentif et de veiller à noter tout ce qu’il vous dira.

Mettre de l’ordre dans ses documents

Puisque le contrôle sera principalement porté sur une vérification de comptabilité, il est toujours utile de ne pas laisser trainer tout autre document qui peut créer un malentendu. Ici, il n’est pas question de dissimuler des dossiers, mais surtout d’être méthodique en présentant au contrôleur tout ce dont il a besoin et seulement cela, pour son travail.

Accueillir le contrôleur dans l’entreprise

Une astuce consiste à accueillir le contrôleur dans son entreprise, ce qui permet entre autre de lui faire comprendre qu’on n’a rien à cacher. Toutefois, il faut veiller à lui proposer une pièce à part dans vos locaux pour qu’il puisse faire son travail tranquillement.

Régler tout dossier qui puisse sembler incohérent

Encore une fois, cela ne signifie pas qu’on veut dissimuler quelque chose, mais une vérification et une rectification de ses dossiers comptables est tout à fait indiquée, surtout dans le cas où une incohérence puisse se présenter.

Mettre à jour sa comptabilité

Puisque c’est un contrôle, l’agent envoyé par le fisc sera certainement pointilleux sur le sérieux dont vous faites preuve en ce qui concerne la gestion de votre entreprise. Donc, veillez à toujours mettre à jour votre comptabilité avant le contrôle fiscal.

S’en remettre à son expert-comptable ou un autre collaborateur

Il faut savoir que le chef d’entreprise n’est pas obligé de s’entretenir avec le contrôleur lorsqu’il fait ses visites. De ce fait, il est tout à fait possible de désigner un collaborateur ou principalement l’expert-comptable de son entreprise pour qu’il rencontre à votre place le contrôleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *