travail et coronavirus.

Coronavirus : Les employés ont-ils le droit de refuser de venir au bureau ?

Au cœur de l‘actualité du moment, le coronavirus continue sa propagation dans plusieurs pays et figure même parmi les problèmes de santé publique majeurs que la planète doit faire face actuellement.

Apparu initialement en Chine, plus précisément dans la ville de Wuhan, ce virus, connu en ce moment comme étant le Covid-19 a pu se répandre en seulement quelques mois dans de nombreux pays et a déjà contaminé plus de 90 000 personnes et a fait pas moins de 3 000 victimes.

De ce fait, ce nouveau virus est de plus en plus inquiétant surtout qu’il est probable qu’il puisse devenir une pandémie mondiale, ce qui fait que nombreux sont les craintes qu’il provoque. Eh oui, de plus en plus de gens sont de plus en plus inquiets en ce qui concerne l’avancée impressionnante du Covid-19, ce qui fait que certains refusent même de venir sur leur lieu de travail.

Toutefois, qu’est-ce que cela va entrainer et est-ce qu’il est possible pour un employé de refuser de venir au bureau ? C’est ce qu’on va voir ici.

Coronavirus : quels sont les obligations d’une entreprise envers ses employés ?

Au vu d’une épidémie qui devienne de plus en plus importante chaque jour, la plupart des entreprises commencent à adopter les mesures nécessaires pour éviter une contamination massive de leurs salariés. Cela est avant tout une façon de ne pas favoriser la propagation de ce virus qui semble ne pas vouloir s’arrêter, mais également d’éviter à l’entreprise d’être poursuivie si jamais des précautions adéquates n’ont pas été mises en place.

De plus, face au danger imminent que peut représenter le Covid-19, chaque entreprise se doit de protéger la sécurité mais surtout aussi la santé de leurs salariés dans leur milieu de travail, ce qui est justement imposé par le code du travail.

De ce fait, certaines mesures comme le fait d’interdire les déplacements non indispensables dans des zones à risques, de limiter les risques de contamination en écartant les employés qui sont susceptibles d’être infectés par le coronavirus, de mettre en place des dispositions de sécurité qui peuvent limiter les risques de contamination comme le port d’un masque de protection ou aussi l’utilisation de produits hydroalcooliques ou même de recourir au télétravail etc. figurent parmi les obligations de l’entreprise lorsqu’il s’agit d’assurer la protection de ceux qui travaillent en son sein.

Coronavirus : dans quel cas un employé peut refuser de venir au bureau ?

Avant toute chose, la mise en place des mesures adaptées par une entreprise suffit généralement à cette dernière pour être parfaitement en règle en ce qui concerne le droit du travail. Toutefois, il arrive que les salariés décident de prendre des précautions par eux-mêmes, notamment en refusant de venir travailler.

Eh bien, si ce cas venait à se présenter dans une entreprise quelconque, il faut que le confinement soit préconisé ou aussi que les risques de contamination par le coronavirus sont tels que l’entreprise ne soit pas en mesure de protéger correctement ses employés. Dans le cas contraire, le salarié qui refuse de venir travaillé sous prétexte de craindre une possible infection n’est certainement pas dans son droit et peut de ce fait subir les conséquences de son acte qui se présente comme étant une absence volontaire et sans motifs valables sur son lieu de travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *